Kosta de Alhabaite

Nortenho, do Condado Portucalense

Se em 1628 os Portuenses foram os primeiros a revoltar-se contra o domínio dos Filipes, está na hora de nos levantarmos de novo, agora contra a colonização lisboeta!

Philippe Tesson : « Il faut le dire ! Ce sont les musulmans le problème en France ! »


'D’où vient le problème de l’atteinte à la laïcité, sinon des musulmans ?'
Indigné par la tentative actuelle de faire passer les musulmans pour des victimes alors que ce sont des laïcs et des juifs qui ont été tués par les frères Kouachi et Amedi Coulibaly, l’éditorialiste s’est lâché : « ce qui a créé le problème, ce ne sont quand même pas les Français ! […] D’où vient le problème de l’atteinte à la laïcité, sinon des musulmans ? On le dit ça ? Eh bien moi je le dis ! » Avant  d’ajouter : « Les fanatiques, ils ne sont pas musulmans ? ».
"Il faut le dire, quoi !"
Poursuivant son propos, Philippe Tesson s’explique : « C’est pas les musulmans qui amènent la merde en France aujourd'hui ? Il faut le dire, quoi ! ». L’animateur du débat sur Europe 1, Jean-Marc Morandini,  réagit alors : « on ne peut pas dire ça ! ». Réplique de Tesson : « Qui vous en empêche ? On ne peut pas le dire ? Prouvez-moi le contraire ! ». Jean-Marc Morandini tente alors de rappeler à l’ordre son invité : « Vous savez le jeu de qui vous faîtes en prononçant de telles phrases ? ». Tesson répond alors avec ironie : « C’est vrai, [les responsables, NDLR] c’est l’Eglise catholique…, c’est la juifs ! Allons-y ! »
"Les fanatiques se revendiquent de l‘Islam !"
Manifestement choqué, Jean-Marc Morandini tente une nouvelle fois de tempérer les propos de Tesson : « ce qui compte c’est le fanatisme, ce ne sont pas les musulmans ! Ce n’est pas la même chose ». Réponse ultime de l’éditorialiste : « mais où sont-ils les fanatiques ? Les fanatiques se revendiquent de l‘Islam ! Donc ils sont musulmans ! ».